Progresuisse entre en jeu pour soutenir l'accord-cadre avec l'UE

Un nouvel acteur entre en jeu dans la discussion sur l'accord institutionnel entre la Suisse ...
Progresuisse entre en jeu pour soutenir l'accord-cadre avec l'UE

Progresuisse entre en jeu pour soutenir l'accord-cadre avec l'UE

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Un nouvel acteur entre en jeu dans la discussion sur l'accord institutionnel entre la Suisse et l'Union européenne: Progresuisse. Regroupant des personnalités politiques, du monde de l'économie et de la science, le mouvement s'engage en faveur de l'accord.

Progresuisse entend stimuler 'un débat substantiel et constructif' sur la portée de l'accord-cadre. Selon le mouvement, la voie bilatérale est le juste milieu devant être consolidé et développé. Ne pas avoir d'accord n'est pas une option envisageable, estime-t-il.

Les enjeux étant importants pour l'avenir de la Suisse, il est nécessaire d'obtenir une majorité politique, poursuit Progresuisse. Il n'écarte pas les préoccupations concernant la souveraineté, qui doivent être prises au sérieux et maîtrisées.

Pour Progresuisse, les relations entre la Suisse et l'UE doivent pouvoir être développées davantage, notamment pour la science qui doit garder ses réseaux au niveau international et surtout européen.

Des anciens conseillers fédéraux, comme les PDC Doris Leuthard et Joseph Deiss, soutiennent notamment le mouvement. Une douzaine d'élus fédéraux figurent également sur la liste. Du côté de l'économie, on peut citer le président de l'Association de banques privées suisses (ABPS) Yves Mirabaud et l'ancien président d'economiesuisse Heinz Karrer. Des entreprises, des universités et des instituts en font en outre partie.

/ATS